UN SAVOIR-FAIRE HUMAIN

UN SAVOIR-FAIRE HUMAIN

La confection d’un béret c’est une dizaine d’étapes de fabrication exécutées par des femmes et des hommes passionnés et maîtrisant à la perfection les gestes ancestraux.
L’ŒIL
                    EXPERT DES TRICOTEUSES

L’ŒIL EXPERT DES TRICOTEUSES

Même si les bérets sont tricotés à partir de machines automatisées fonctionnant 24h sur 24 et 7 jours sur 7, le savoir-faire des tricoteuses est irremplaçable. C’est avec expérience et délicatesse que les tricoteuses, comme Chantal, vérifient la galette tricotée par les machines et si elles trouvent des imperfections, comme par exemple une maille non faite ou un fil cassé, les réparent.

L’EXIGENCE DES FOULONNEURS/
TEINTEURS

Philippe, Sébastien et Nadine, s’occupent de feutrer et teindre vos bérets. C’est dans leur atelier que vos bérets vont prendre vie tout d’abord grâce au foulonnage, qui consiste à passer la galette tricotée dans de grandes machines afin de leur donner leurs tailles et formes de bérets.

On parle d’exigence car c’est un savoir-faire unique qui se maîtrise à l’œil et au toucher. La laine étant une matière vivante, il faut veiller constamment sur les bérets pendant le foulonnage. Toutes les 15 minutes, Philippe ou Sébastien vont ouvrir les machines afin de tester l’épaisseur, le toucher et d’autres caractéristiques jusqu’à l’obtention d’un béret parfait.

Après le feutrage vient la teinture. Les bérets sont plongés dans des bains de teinture remplis au préalable d’eau provenant du gave, la rivière passant près de l’usine. Les couleurs éclatantes des bérets Laulhère sont le résultat de plusieurs années de recherche, de tests se faisant uniquement à l’œil.

La transmission du savoir-faire est la clé de la conservation de notre héritage. Lucienne qui occupait le poste avant Philippe, lui a tout appris. Aujourd’hui Philippe fait de même avec Sébastien et Nadine, afin que l’art du foulon et de la teinture perdure.

LES DOIGTS DE FÉE DES PIQUEUSES

Dans les ateliers Laulhère, l’art de la couture est exercé par nos piqueuses. C’est au sein de l’atelier de confection, qu’elles vont venir ajouter toutes les finitions sur vos bérets.

Réparties en plusieurs groupes de travail, elles assemblent les cuirs, cousent les écussons, posent les rivets émaillés…etc. en utilisant des techniques de confection particulières. Chaque béret est ensuite vérifié et bichonné par des vérifieurs et vérifieuses qui corrigeront les petites imperfections, souvent invisibles pour un œil non aguerri, afin que votre béret soit parfait au toucher comme à la vue. L’enjeu de l’atelier confection est de confectionner vos bérets, respecter vos demandes, mais aussi de s’assurer que chaque béret respecte la qualité d’un béret Laulhère.

Chaque béret ayant ses spécificités et complexités, le savoir-faire de nos piqueuses est précieux et doit se transmettre. Sylvie, Cécile et Élodie sont responsables de ligne au sein de l’atelier de confection.

Passionnées par la couture, elles forment tous les jours leurs équipes mais sont aussi en charge d’apprendre aux nouvelles piqueuses l’art de la couture en leur montrant les techniques de confection et en les encourageant jusqu’à ce que le résultat soit parfait.

Entre le début et la fin du processus de confection, chaque béret Laulhère bénéficie du savoir-faire d’au minimum douze paires de mains. Tricoté, feutré, teint, assemblé, vérifié et bichonné, votre béret Laulhère est confectionné par des artisans passionnés et expérimentés.

LES DOIGTS DE FÉE DES PIQUEUSES

Rejoignez-nous sur Instagram

@laulhère_france

Restez informé avec la newsletter