Savoir-faire

L’excellence des matières premières, les procédés de fabrication traditionnels comprenant une part artisanale prépondérante, le savoir-faire ancestral, tout dans les ateliers Laulhère concourt à faire du béret un produit noble. Sa confection nécessite deux journées entières de travail, parfois plus, et une multitude de vérifications et d’ajustements qui font de chaque article une pièce unique.

Notre matière de prédilection, c’est la pure laine vierge mérinos à partir de laquelle nous obtenons la laine feutrée aux qualités reconnues depuis des siècles : souplesse, imperméabilité, aspect velouté et longévité exceptionnelle.

Matière première noble et vivante, elle requiert un soin constant et oblige les équipes à procéder à des ajustements tout au long du processus de fabrication. Ses fibres d’une finesse sans équivalent donnent des articles de très haute qualité.

Les produits sont tricotés et feutrés à partir de la laine brute, naturellement de couleur écrue, puis teintés à l’aide de mélanges de pigments basés sur des recettes mises au point au cours des années par la maison. Le procédé demande beaucoup de doigté pour que la teinture prenne uniformément mais il permet d’obtenir des couleurs d’une profondeur et d’un éclat à nul autre pareil.

La coiffe est ensuite enformée, grattée puis rasée afin d’obtenir un velouté parfait avant de passer à l’atelier de la confection.A chacune de ces étapes, un contrôle visuel permet d’écarter les exemplaires non conformes aux standards de qualité élevés de la maison Laulhère..

Les étapes suivantes varient selon le type de coiffe à réaliser.
Le béret traditionnel sera garni d’une doublure, d’un écusson brodé, d’un baleinage (bord cuir), d’un lacet et de sa « bouffette » (le petit nœud qui peut être noir, jaune ou rouge)

Le béret militaire sera réalisé selon le cahier des charges fourni à partir d’un drap plus épais, et comprendra généralement un porte insigne et une lacette noire.

Les chapeaux mode pourront être brodés, garnis d’un galon ou de différents éléments décoratifs.

Au fil du temps, nous avons introduit une autre matière première aux qualités exceptionnelles: la laine angora. Elle est utilisée pour la confection de chapeaux, écharpes et gants élaborés avec la même minutie et le même souci du détail.

C’est tout ce savoir-faire que Laulhère met à la disposition des créateurs et couturiers à travers la confection à façon de modèles sur mesure.